Accueil REX Agri Couvert d’hiver en inter-rang sur jeune verger de pomme

Couvert d’hiver en inter-rang sur jeune verger de pomme

64
icone localisation

Hérault

Un premier essai, à renouveler pour mieux juger de son potentiel

Atelier

Arboriculture

Pomme

Une parcelle , 2ha au total

Herse rotative, semoir

Argilo-limoneux, MO 2,6%

Objectifs

Améliorer la structure et la couverture du sol pour gagner en portance et en capacité d’infiltration de l’eau Diversifier la flore du verger pour héberger les auxiliaires de culture face au puceron cendré et à la punaise marbrée

Description

Mise en place d'un suivi d’essais biodiversité par la coopérative avec 4 modalités d’enherbements différentes. L’objectif est de pouvoir comparer les effets sur la biodiversité fonctionnelle de ces différents enherbements (A,B,C,D) : - mélange A : Seigle forestier TONUS (27%), vesce commune (13,5%), trèfle incarnat (4,5%), dactyle (19,25%), fétuque élevée (13,75%), RGA (11%), RG hybride (11%) - mélange B : Fétuque élevée 'Noria' (21,4%), RGA dipolïde (36%), vesce commune (28,5%), lotier corniculé (14,2%) - mélange C : Fétuque élevée 'Noria' (30%), RGA dipolïde (50%), phacélie 'Stala' (20%) - mélange D : RGA dipolïde (82%), Phacélie 'Stala' (18%) J’ai semé début novembre 2020 en inter-rang (3 m) de jeune verger de pommier avec un combiné herse rotative + semoir classique. L’objectif a été de maintenir les couverts en place le plus longtemps possible au printemps.

Résultats

Malheureusement, le protocole entomologiste n’a pas pu répondre à la problématique et aucun mélange ne se démarque puisque les mélanges étaient assez similaires, il y a une légère tendance positive pour le mélange D avec un indice de shannon et Margalef démarqué par rapport aux autres mélanges. J'ai eu aussi des difficulté lors du semis de ne pas mélanger les graines entre chaque semis. Il faudrait mieux régler le semoir. Je suis un peu déçu par l'enherbement de la parcelle. L'essai n'a pas pu démontrer des effets sur les auxiliaires entre les différents mélanges, mais on a observé une augmentation des auxiliaires présents sur la parcelle. Les principales familles relevées sont les syrphes (15%), Coccinelles (16%), Cantharides (8%), parasitoides (8%). Cet essai ne m'a pas permis de réduire les traitements cette année. Le test bêche a révélé une bonne structure avec des mottes ouvertes, sans compaction. Par contre la MO n'est pas bien dégradée dans les premiers centimètres du sol et il n'y avait pas de vers de terre. Je laisse mes couverts repousser en 2022 pour voir s’il est nécessaire de resemer l’inter-rang ou pas.

Images