Accueil REX Agri Variétés fermières meunières en ACS

Variétés fermières meunières en ACS

icone localisation

Landes

Prometteuse & en cours d'amélioration pour être maîtrisée

Agriculteur

Eric Labaste
ERIC LABASTE

Atelier

Grandes cultures et productions légumières Élevage monogastrique Arboriculture

Blé tendre hiver

Plusieurs parcelles

Du temps et de l’énergie

Boulbènes très hétérogènes (légers/lourds, sableux/caillouteux)

Objectifs

Monter un projet en commun Mieux valoriser nos productions

Description

On est dans une démarche de réduction de travail du sol depuis 20 ans et une partie de l'exploitation en bio). Ce projet a été initié par l'ALPAD. Nous avons commencé par essayer de retrouver des variétés adaptées à la meunerie car dans les Landes, le blé a été abandonné depuis 70 ans. On s’est rapproché du conservatoire régional en Dordogne et de l’INRAE qui nous ont donné des variétés, puis du lycée agricole de Dax pour faire des plateformes d’essai. Enfin nous testons les variétés sur nos parcelles en conditions réelles. La première année on est partis avec 200 variétés de blé pour arriver à une trentaine de variétés sélectionnées aujourd'hui (critères : qualité gustative, résistance aux maladies, adaptation aux conditions locales). On a testé des variétés comme la Rouge de Bordeaux, blé de Vendée,... en pur et en mélange. Les céréales sont implantées avec un outil à dents directement dans un mulching léger. Nous désherbons généralement à la bineuse, mais selon les conditions nous pouvons aussi faire du buttage ou du roll'n sem. Nous faisions des apports de fumier de bovin à hauteur de 10T/ha chaque année (350€/ha) mais depuis 2 ans nous l'avons remplacé par un activateur de sol que nous utilisons de 3 manières différentes : sur les semences, dans le sol et en épandage foliaire pour un coût de 70€/ha. Les résultats sont prometteurs, nous verrons dans quelques années.

Résultats

Aujourd'hui on est 15 de l'ALPAD a faire des blés anciens bio en ACS depuis environ 4 ans. Les céréales supportent bien le semis direct. Cette année on a eu une levée magnifique des blés et une bonne implantation mais entre le froid et la sécheresse les rendements ne sont pas au rendez-vous. C'est encore compliqué techniquement en ACS et en Bio de gérer le salissement et d'avoir des rendements corrects mais on continue d'avancer. Pour la sélection variétale, les résultats sont moyens. Nous avons eu de bons résultats avec la Rouge de Bordeaux en pur mais dès que l'on fait du mélange variétal ça bloque en sortie d'hiver et nous ne savons pas pourquoi. Dans un contexte ou il n'y a pas eu de blé depuis plus de 70 ans et ou il y a très peu de références, ces processus de sélections prennent du temps et les conditions climatiques compliquées n'aident pas. Nous réfléchissons à la mise en place de pâturage tournant dynamique sur nos parcelles dans une logique de complémentarité entre ces ateliers. Nous sommes en train de créer une marque locale pour commercialiser la farine dans les Landes et communiquer sur nos pratiques.

Images