Accueil REX Agri Décoction d'ail et macération d'ortie en betterave sucrière

Décoction d'ail et macération d'ortie en betterave sucrière

icone localisation

Pas-de-Calais

Abandonnée car non satisfaisante

Agriculteur

Julien Fasquelle
JULIEN FASQUELLE

Atelier

Grandes cultures et productions légumières Élevage ruminant

Plusieurs parcelles

Pulvérisateur classique

dominance argilo-limoneux, limon battant

Objectifs

Réduire mes coûts Réduire mon utilisation de produits phytosanitaires

Description

Ayant banni les insecticides sur l'exploitation depuis longtemps, je travaille sur des leviers alternatifs pour gérer les insectes. Dans ce cadre, j'ai testé en 2020 l'épandage de décoction d'ail et de macération d'ortie sur une parcelle de betterave sucrière en zéro phyto afin de lutter contre les pucerons. J'ai testé 3 modalités sur des bandes de la parcelles : 1 application, 2 applications et 3 applications. Pour l'épandage, j'ai utilisé un pulvérisateur classique et j'ai fais la première application à partir du stade 3-4 feuille, jusqu'au stade 8 feuilles, avec entre chaque application 8 à 10 jours d'intervalle. J'ai acheté le mélange à un producteur. Il s'agit d'une décoction d’ail (avec de l'huile comme mouillant), d'un correcteur d’acidité et d'un macération d'ortie (boost pour la plante car riche en azote). Chaque application correspond à un mélange de 5L de décoction d’ail + 2L de macération d’ortie. J'utilise de l'eau de pluie pour la pulvérisation et non pas de l'eau de réseau car l'eau traitée a un effet négatif sur les effets de la décoction.

Résultats

Aucun résultats significatif n'est ressorti de cet essai, et il n'y a pas eu de grandes différences entre les modalités. La parcelle qui n'était habituellement pas trop sujet aux attaques de puceron (car en pente et exposée au vent) a été attaquée et cela a fortement impacté les rendements (60 T contre 85-90 T en temps normal). Il faudrait plus d'année d'expérimentation pour avoir un avis objectif. Je ne peux pas mettre de reconduire cet essai car les préparations sont couteuses et il n'y a pas eu le retour sur investissement dans mon cas. Il faut beaucoup de technique pour faire ces produits, si bien que je ne peux pas le faire moi-même à moindre coût. D'après d'autres essais réalisés par mes voisins, l'application de sucre (sous forme de saccharose) semble avoir des effets plus probants sur la régulation du puceron.

Images