Accueil REX Agri Décoction d'ail, extrait de fougère et petit lait pour lutter contre l'oïdium

Décoction d'ail, extrait de fougère et petit lait pour lutter contre l'oïdium

icone localisation

Marne

Maîtrisée & intégrée en routine à l'exploitation

Agriculteur

Baptiste et Gaël Dekeyne
SCEA VOGLONIERE scea Vogloniere Dekeyne &Fils

Surface

23 ha dont 16 ha en culture et 7 ha en prairie permanente

Atelier

Viticulture

Vigne

Toutes les surfaces potentiellement adaptées à la mise en place de la pratique

Craie argile

Objectifs

Supprimer à terme les apports de soufre

Description

J’utilise une diversité de plantes, en extrait ou en décoction, pour soigner mes vignes. L’extrait de fougère et la décoction d’ail sont particulièrement efficaces pour lutter contre les maladies fongiques en préventif et en curatif. La fougère est un fongicide efficace et apporte plein de minéraux. Je récolte la fougère début juin, je la fais fermenter pendant 3 semaines puis je filtre. Pour savoir si la fermentation est terminée je regarde si de la mousse sort en sortie de robinet et en plus de ça je fais un test redox, pH et conductivité. J’applique une dose de 20 L/ha (dose valable pour toutes mes préparations) pour un volume total de 150 L de bouillie/ha. Une dose plus faible ne permet pas d’avoir les effets. J’utilise un pulvérisateur normal. Pour la macération d’ail, je l’applique seul à trois reprises : deux fois à 5L/ha et la 3ème à 10 L/ha. Le petit lait est chargé en bactéries et permet également de lutter contre l’oïdium. Dans les extraits j’ajoute très régulièrement du miel qui permet de lutter contre les manges-bourgeons et qui “colle” les produits sur la vigne. En plus de ça, le miel est une source de zinc, potasse, phosphore, et de sucre pour la vigne. Je le fais fondre au bain-marie puis je l’ajoute dans le mélangeur en créant un vortex, pour une dose de 150 gr/ha.

Résultats

La combinaison de ces substances naturelles me permet de réduire la dose de soufre. C’est radical, en trois je n’ai plus d’oïdium. Pour l’extrait fermenté de fougère, je souhaite mettre plutôt 30L/ha en combinant avec d’autres plantes comme l’ortie pour combiner les effets (30L divisé par le nombre de plantes). Les plantes s’associent bien ensemble, il n’y a pas de crainte à avoir à ce niveau là. Je souhaite trouver une solution pour baisser voir supprimer totalement l’application de cuivre (actuellement 2,4 kg).

Images