Accueil REX Agri Implanter des oignons en strip-till

Implanter des oignons en strip-till

icone localisation

Loiret

Un premier essai, à renouveler pour mieux juger de son potentiel

Agriculteur

Alain SAGOT
SEP SAVELORGES

Surface

463 ha dont 463 ha en culture

Atelier

Grandes cultures et productions légumières

Oignon

Une bande , 2ha au total

Strip till et semoir monograine

Location de matériel pour réaliser l'essai

argilo-calcaire

Objectifs

Réduire le travail du sol sur la culture de l'oignon

Description

Situés dans le bassin de production de la Beauce, notre exploitation est sur des terres argilo-calcaires et en transition vers l'ACS depuis 3 ans. L'objectif est de faire évoluer l'itinéraire technique de la culture de l'oignon avec notamment un axe de travail autour de la réduction du travail du sol. L'oignon fait partie des cultures qui ont très peu été développées en agroécologie. Il y a donc tout à développer et à adapter en fonction des contraintes spécifiques de la culture. L'implantation est une des étapes clés. L'objectif est donc de réaliser des essais avec un strip-till à 50 cm et de trouver la période la plus adaptée pour réaliser ce travail, à savoir à l'automne, au printemps ou les deux. Le couvert était composé de moutarde d'Abyssinie (1,5 kg), phacélie (1,5kg) et vesce (10kg) qui a été semé à 250 pieds/m². Il a été implanté en direct le 20 juillet à l'aide d'un semoir à dents Jammet, le même que la récolte du blé . Un premier passage de strip-till (inter-rang de 50cm) a été réalisé le 15 octobre sur une partie de la parcelle pour tracer et fissurer les lignes de semis à 15cm de profondeur tout en maintenant un couvert vivant dans l'inter-rang. Le couvert a été détruit par désherbage chimique le 20 janvier. Le 20 mars un deuxième passage de strip till avec la même dent fissuratrice a été réalisé à une profondeur de 10cm pour préparer le lit de semence. Le sol était réessuyé, le strip till a été passé dans de bonne condition et le rendu était très correct, pas de lissage ou de grosse motte. L'oignon a été implanté le 25 mars avec un semoir monograine. Le reste de la parcelle a été implanté en labour (réalisé le 15 novembre) suivi de deux passages de vibroculteur et du semis avec un écartement de 28cm (inter-rang habituel en oignon). La densité de semis (2,3 dose/ha) à l’hectare était identique dans les deux modalités, mais la densité sur le rang était plus élevée dans la modalité strip-till que dans la modalité classique du fait d’un inter rang plus large. Les deux modalités ont été conduites de la même manière en terme de fertilisation et gestion phytosanitaire

Résultats

La biomasse produite par le couvert n'a pas été très importante, autour de 2T de MS/ha, mais le couvert a permis d' améliorer la structure du sol. La vesce a été assez décevante mais la moutarde et la phacélie ont bien fonctionné. Les conditions sèches ont limité le développement du couvert. Des tests de bêches ont été réalisés pour les deux modalités. La partie labour est plus fermée, moins poreuse, on observe 10 cm de sol assez grumeleux puis une structrure assez massive. La semelle de labour est assez marqué à 25 cm. En dessous le sol redevient assez poreux. Nous avons observé 2 lombrics dans la bêchée. Dans la partie strip-till, le sol a conservé sa portance, la structure était plus grumeleuse sur l’ensemble du profil (qu’on soit dans la partie travaillée ou non), et l'activité biologique était plus importante, nous avons observé 5 lombrics dans la bêchée. Nous n’avons pas observé de différence concernant la préparation du lit de semence. La partie strip-till était moins sale que le témoin travaillé et il est resté propre tout au long de la culture. C’est un plus pour cette technique Le sol n’est pas bouleversé sur la totalité de la surface ce qui limite les levés de plantes adventices. Au niveau du rendement, le strip till est en retrait avec moins 10t vis à vis du témoin travaillé du fait de la densité plus élevée sur le rang qui a pénalisé le calibre et le rendement Cette expérience très encourageante va être approfondie par la fabrication d’un semoir à oignons adapté au semis direct ainsi que l’utilisation d’un strip till à un écartement plus réduit

Images