Accueil REX Agri Pâturage des bovins dans les vergers de pomme

Pâturage des bovins dans les vergers de pomme

icone localisation

Ille-et-Vilaine

Maîtrisée & intégrée en routine à l'exploitation

Agriculteur

Mathilde Lepine
EARL LE MITAN CRANNE

Surface

34 ha dont 34 ha en culture

Atelier

Grandes cultures et productions légumières Élevage ruminant Élevage monogastrique Arboriculture

Pomme

Plusieurs parcelles , 9ha au total

Clôtures

Achat et mise en place des clôtures (fils électrique + piquets bois) : 50euros /ha/an. Temps de déplacement : 30 minutes à chaque déplacement + temps de surveillance

.

Objectifs

Gérer l'enherbement autours des pommiers où la mécanisation est plus compliqué Apport de fertilisation Réduction des maladies

Description

J'ai un élevage de d'environ 40 génisses mixte lait et viande que je fais pâturer dans les vergers de pommes (15 ha au total) entre mars-avril et après la cueillette. Le principe est de mettre un grand nombre d'UBG sur une petite surface pendant très peu de temps : une vingtaine de bovins sur une surface de 1 à 3 ha pendant 4 à 8 jours. Le nombre de vache varie en fonction de l'état de l'enherbement. Le but est de faire 2 passages très rapprochés avec un temps de déplacement d'environ 15 minutes. C'est une gestion à l'inverse de la gestion des prairies. Les vaches pâturent dans les parcelles où l'espacement entre lignes est important (5 m) pour qu'ils ne se sentent pas oppressés. Cet espacement procure plus de lumière ce qui bénéficie à la pousse d'herbe. Le verger est âgé de 12 à 25 ans et les pommiers font 4 à 5 m de hauteur. Pour éviter que les feuilles des pommiers ne soient consommées, une attention particulière est portée sur l'état de la prairie : l'herbe doit être bien tendre, c'est pour cela qu'à partir du mois de mai les bovins ne pâturent plus dans les vergers. Les passages très rapprochés permettent de limiter la consommation des feuilles de pommier par les bovins. Si l'herbe est toujours belle, avec de jeune pousse, les bovins ne s'intéressent pas au pommier. Les passages très courts et très rapprochés permettent à la prairie d'être le plus souvent dans des conditions optimales. Le reste du temps, les bovins sont dans des prairies temporaires et permanentes (sauf l'hiver). La fertilisation se fait au cas par cas, les bovins fertilisent particulièrement la prairie, mais pour la fertilisation spécifique au pommier c'est plutôt le parcours des poules qui représente un levier pour me passer totalement de fertilisation. Pour le moment j'applique encore du compost en hiver.

Résultats

Les résultats sont positifs : - très bonne gestion de l'enherbement où la mécanisation est compliquée -> avant je désherbais le verger avec un broyeur avec 3 à 5 passages par an. Avec l'intégration des bovins dans le verger, couplé au passage des poules, j'ai réduis le nombre de passage de 1 à 3 (en fonction de l'état de la prairie) - Apport de fertilisation : annulation des apports extérieurs dans les lignes de pommier - réduction des maladies du verger : baisse de la tavelure et des ravageurs. Avec le pâturage des bovins, le niveau de tavelure est de 0 au printemps, la pression est donc beaucoup moins importante.

Images