Accueil REX Agri Pâturage d'une interculture de trèfle blanc nain

Pâturage d'une interculture de trèfle blanc nain

icone localisation

Pas-de-Calais

Un premier essai, à renouveler pour mieux juger de son potentiel

Agriculteur

Julien Fasquelle
JULIEN FASQUELLE

Atelier

Grandes cultures et productions légumières Élevage ruminant

Plusieurs parcelles

clôtures

dominance argilo-limoneux, limon battant

Objectifs

Valoriser un fourrage peu productif grâce aux animaux Fertiliser les parcelles avant le semis de céréales

Description

Dans le cadre de mes essais de cultures associées, j'ai testé en 2019 le pâturage dynamique d'une interculture composée de trèfle blanc nain, féverole et vesce de printemps. Les vaches sont venues pâturer le couvert en été, entre la récolte du colza et le semis de blé. J'ai procédé comme sur l'ensemble de mes parcelles pâturées, en découpant la surface en plusieurs paddocks et en faisant tourner les animaux tous les deux jours sur les parcelles. Je met un nombre important d’animaux pour maximiser le fourrage et fertiliser les sols grâce à leurs déjections.

Résultats

Le pâturage de ce type d'interculture est un bon moyen valoriser ce fourrage à moindre coût car le trèfle blanc n'est pas très productif. Cela a permis de booster la repousse du trèfle et d'avoir une bonne couverture avant le semis direct du blé. Néanmoins, le piétinement des animaux a dégradé le sol, si bien que j'ai dû ressortir la charrue pour gérer les repousses de trèfle avant un semis direct de blé. Plus globalement, le pâturage tournant dynamique me permet de ne plus apporter du fertilisant minéral sur mes parcelles, de casser le cycle des adventice.

Images