Accueil REX Agri Pois de printemps en TCS

Pois de printemps en TCS

icone localisation

Yonne

Un premier essai, à renouveler pour mieux juger de son potentiel

Agriculteur

Stephane Delmotte
EARL DU SAULCIER

Surface

235 ha dont 235 ha en culture

Atelier

Pois protéagineux

Plusieurs parcelles

Quad, semoir adapté et outil à disques

Argilo-limoneux

Objectifs

Trouver des cultures plus résilientes aux conditions de sécheresse

Description

Je suis en non labour/TCS depuis 1995 et je fais systématiquement des couverts entre les cultures. Après avoir fait du pois chiche pendant plusieurs années, je ne parvenais pas à avoir des rendements stables et suffisant pour bien valoriser cette culture (dû aux conditions météo). Je l’ai remplacé par du pois de printemps car cette culture est plus adaptée à la sécheresse. J'en cultive sur les parcelles non caillouteuses. En sortie d’hiver, je détruis le couvert multi-espèces (vesce, phacélie, radis,...) au glyphosate, le paillage formé est dégradé très rapidement car mon sol a une forte activité biologique. Je fais un passage de chisel au printemps, le sol est alors presque nu car toutes les pailles sont digérées rapidement, puis je sème le pois de printemps au quad puis je passe avec un outil à disque (pas de semoir direct à disposition).

Résultats

Cette année (2022) il était beau à la levée mais avec le coup de chaud qui l’ fait monté en fleur puis la pluie suivi de périodes sèches, le pois ne s’est pas bien développé. En général je fais 40 qt mais cette année avec les conditions météo je n’ai récolté que 15qt. J’ai aussi des problèmes de sanglier qui mangent la semence sur les parcelles en bordure de bois. Je vais en refaire l’année prochaine en pur et en l’associant au colza et au tournesol (compris dans aides PAC). L’échec de cette année est dû au climat et non pas à la technique de semis qui est calée maintenant.

Images