Accueil REX Agri Semis de blé sous couvert permanent de trèfle

Semis de blé sous couvert permanent de trèfle

icone localisation

Loiret

Un premier essai, à renouveler pour mieux juger de son potentiel

Agriculteur

Alain SAGOT
SEP SAVELORGES

Surface

463 ha dont 463 ha en culture

Atelier

Grandes cultures et productions légumières

Une parcelle , 8ha au total

Semoir John Deer semis direct à disques.

matériel prêté

argilo-calcaire

Objectifs

Augmenter la biodiversité du sol et aérienne Augmenter la fertilité des sols (azote)

Description

Nous avons mené cet essai en 2019-2020 sur une parcelle en blé dur semée avec un semoir classique post oignons. L'essai s'est déroulé de la manière suivante : - Implantation du trèfle semence en août 2019 - Récolte du trèfle semence en août 2020 - Désherbage chimique avec 1L de round up/ha le 20 octobre pour calmer le trèfle - Semis du blé dur le 28 octobre avec le semoir en semis direct et sans préparation préalable du sol - Désherbage sur blé le 1er novembre - Nous avons eu besoin de resemer le blé au printemps suite au disfonctionnement du semoir à l'automne qui n'avait pas permis de semer assez dense (230 grains/m²).

Résultats

Problème n°1: semoir défectueux donc la dose de semis n'a pas été la bonne. Il s'agit d'un matériel de prêt donc l'état du matériel n'est pas toujours connu et les réglages pas toujours maitrisés. Problème n°2: grosse attaque de mulots dans le trèfle malgré les nombreux prédateurs ce qui a affecté les rendements. Peu de mulots dans la parcelle témoin puisque le précédent est l'oignon et les oignons ont tendance à repousser ce nuisible. Donc pas de soucis sur le témoin. Résultat, nous avons eu un rendement plus faible que la moyenne en blé d'hiver (50qx/ha contre 70qx/ha). Pour améliorer cette pratique, on va utiliser un fissurateur pour travailler sur les premiers centimètres du sol et calmer à la fois les mulots et le trèfle avant le semis du blé. Cela permettrait également de supprimer le passage au glyphosate. On envisage aussi de faire intervenir le pâturage (par des brebis par exemple) après la récolte du trèfle pour calmer le trèfle. Le piétinement devrait calmer les mulots et les déjections animales viendraient nourrir le sol. Le pâturage permettrait donc de supprimer le travail superficiel du sol et l'utilisation de glyphosate avant le blé dur.

Images