Accueil REX Agri Usage du ricin pour éloigner les rongeurs

Usage du ricin pour éloigner les rongeurs

icone localisation

Gers

Prometteuse & en cours d'amélioration pour être maîtrisée

Agriculteur

Grégoire Servan
Ferme des Mawagits

Atelier

Maraîchage Arboriculture

Retour d’Expérience écrit par Bernicot Lucas pour le compte de l’agriculteur.

Cultures légumières

Toutes les surfaces potentiellement adaptées à la mise en place de la pratique , 2ha au total

Sol argilo-limoneux

Objectifs

Éloigner les campagnols et autres rongeurs des cultures en maraîchage sur sol vivant dans l’attente que la chaîne trophique de régulation s’installe.

Description

La ferme des Mawagits a été créée en 2018 avec à l'origine le souhait de faire un grand potager entre amis. Le projet s’est progressivement agrandi pour devenir une ferme en MSV Bio. De nombreuses activités se sont développées sur la ferme : vente de légumes et de plants à la ferme, gemmothérapie, pépinière collective de fruitiers, production de fruits en agriculture syntropique, des formations en agriculture syntropique, évènements culturels et d'échange sur le territoire. Dans un contexte territorial où il y a énormément de travail du sol donc peu d’habitats pour les mulots et campagnols, dès lors qu’on ne travaille pas le sol en maraîchage on offre le gîte et le couvert (paillage + racines) à ces petits rongeurs. On se retrouve donc avec une forte pression de rongeurs sur les racines des légumes, ce qui affaibli les plants, les rendant plus vulnérables à d’autres évènements (notamment climatiques) ou bien causant leur mort. Nous avons mis en place des perchoirs à rapaces et des espaces pour accueillir les chouettes (et autres rapaces nocturnes) pour favoriser une régulation naturelle des rongeurs (+ chat sur la ferme). Ces moyens de lutte ne suffisant pas à réduire suffisamment la pression, nous nous sommes tourné vers l'usage du ricin : plante herbacée ayant la particularité de dégager une substance très toxique (ricine) lorsqu'on broie ses graines. Cette plante est utilisée sous 2 formes : • Plantée directement dans les planches en année 1 (1 plant tous les 2m). Il se ressème tout seul depuis (sans être "invasif" pour autant). L’expérimentation a été effectuée sur des cultures de tomate, de concombre et de physalis. • Apport de tourteau de ricin à la plantation sur les planches, compter environ 2/3 grosses poignées par planche de 20m. Le tourteau est le co-produit issu du broyage des graines (huile de ricin). Attention : Le tourteau de ricin est très toxique pour l’homme et pour les animaux ! Il est donc important de le manipuler avec des gants. Les chiens sont particulièrement attirés par l’odeur du tourteau et une seule graine ingérée peut leur être fatale ! Veillez donc à enfouir le tourteau pour diminuer le risque d’intoxication ou alors à éloigner le chien des zones de cultures afin d’éviter tout risque. Dans le ricin la ricine qui est toxique est principalement contenue dans les graines, il y en a aussi dans les feuilles et tiges mais en plus faible quantité.

Résultats

L’expérimentation est en cours depuis 3 ans. La plantation du ricin fait fuir les rongeurs même si son efficacité réelle reste à démontrer sur le long terme. En revanche le tourteau de ricin est efficace et permet de diminuer fortement la pression des rongeurs dans les moments de forte vulnérabilité. Un autre avantage d’avoir du ricin dans les planches est qu’il apporte un léger ombrage aux légumes l’été, et est une plante support qui peut être taillée pour produire de la biomasse.

Images