Accueil REX Agri Comparaison de différentes modalités d’implantation de betteraves

Comparaison de différentes modalités d’implantation de betteraves

59
icone localisation

Prometteuse & en cours d'amélioration pour être maîtrisée

Agriculteur

Jean Gosset
GAEC GOSSET FRS

Atelier

Grandes cultures et productions légumières

Betterave sucrière

Une parcelle , 13ha au total

Strip-till Duro, Compil, Herse rotative, Comdorline, Flexipass Laforge

Matériel en prêt

Sol à 20% d'argile

Objectifs

Évaluer l’efficacité de différents types et outils de préparation de sol avant semis de betterave

Description

Essai suivi par Cristal Union dans le cadre du projet BEET IT. Cet essai a consisté à tester différents types et outils de préparation de sol avant semis de betterave, du strip-till superficiel au strip-till profond, à la préparation classique. Les différentes modalités testées sont les suivantes : Modalité 1 : Strip-till Duro (strip-till profond) + Compil + Herse rotative Modalité 2 : Strip-till Duro + Comdorline (strip-till superficiel) + Comdorline Modalité 3 : Flexipass Laforge (strip-till profond) + Compil + Herse rotative Modalité 4 : Flexipass Laforge + Comdorline + Comdorline Modalité 5 : Comdorline + Comdorline Modalité 6 : Compil + Herse rotative

Résultats

- Modalité 1 : Strip-till Duro + Compil + Herse rotative Il y avait une belle végétation avec des betteraves bien développées,régulières avec des bons pivots. La bêche rentrait facilement malgré la sécheresse, et il y avait autant de mottes delta que gamma. La structure de sol était bonne, bonne avec une surface très grumeleuse favorable et abritant une bonne biodiversité apparente. - Modalité 2 : Strip-till Duro + Comdorline + Comdorline Les betteraves semblaient pénalisées dans leur développement et un peu irrégulières. Le sol était relativement compact néanmoins plus grumeleux en profondeur (autant de gamma que de delta), la structure était donc globalement assez favorable avec une surface motteuse. - Modalité 3 : Flexipass Laforge + Compil + Herse rotative La végétation était assez belle, avec des betteraves assez bien développées et assez régulières, avec d’assez bons pivots. Il y avait davantage de mottes gamma que de mottes delta. Les mottes delta étaient assez fissurées. Dans l’ensemble, la structure était bonne avec une surface grumeleuse favorable. - Modalité 4 : Flexipass Laforge + Comdorline + Comdorline Les betteraves semblaient pénalisées dans leur développement et un peu irrégulières. Pourtant la structure paraissait très bonne avec une dominance de mottes gamma et des motte delta percées de nombreuses galeries de vers de terre. On observait d’ailleurs une forte activité d’anéciques en surface. La surface du sol était motteuse. - Modalité 5 : Comdorline + Comdorline Les betteraves étaient assez bien développées mais le peuplement était irrégulier. La structure à tendance lamellaire est un point de vigilance mais on a observé une bonne évolution biologique avec de nombreux turricules internes (endogés). - Modalité 6 : Compil + Herse rotative Les betteraves se sont assez bien développées mais le peuplement était un peu irrégulier, sans doute en raison de la présence de bloc massifs, voire à tendance lamellaire. Néanmoins, ces accidents de structure n'étaient pas trop marqués et les racines se sont tout de même bien développées. En résumé, les plus belles betteraves ont été observées dans la modalité M1, puis M3, puis M6. Les meilleures structures ont été observées dans les modalités M3, puis M4, puis M1. Ces résultats ont été confirmés à la pesée. En résumé, la herse rotative a vraiment eu un impact positif sur la culture de betterave dans cet essai. Dans un contexte de forte sécheresse, la herse rotative a sans doute permis une minéralisation plus importante favorable au développement des betteraves. En 2021, un essai assez proche avait été réalisé et les résultats étaient plus favorables à la réduction de travail du sol avec le strip-till superficiel. Cet essai sera reconduit en 2023.

Images