Accueil REX Agri Poulailler mobile pour poulets de chair

Poulailler mobile pour poulets de chair

icone localisation

Loir-et-Cher

Maîtrisée & intégrée en routine à l'exploitation

Agriculteur

franck baechler
Franck Baechler - Angus de Sologne

Atelier

Grandes cultures et productions légumières Élevage ruminant Élevage monogastrique

Toutes les surfaces potentiellement adaptées à la mise en place de la pratique , 1ha au total

Poulaillers mobiles auto-construit

300€ par poulailler, 2 stagiaires, temps d'expérimentation

Sableux sur 40 cm puis argile. Reprise des terres en 2017 à 1% de matière organique, aujourd’hui 1,5%

Objectifs

Avoir un revenu supplémentaire Diversifier les productions à l’hectare sur une même prairie : viande bovine Angus, agneaux Solognots Faire pâturer une autre espèce qui apporte de la complémentarité au pâturage des bovins Bénéficier de fertilité complémentaire sur le modèle de Joël Salatin et ainsi catalyser la régénération des sols Bénéficier d’un produit d’appel pour les restaurateurs et autres, pour vendre régulièrement et donc garder le contact avec les clients

Description

Ferme en élevage régénératif, installation en 2017. Bonne expérience en pâturage adaptatif, pâturage sur prairie et couverts. La ferme Angus de Sologne est motrice dans la transition agroécologique en élevage sur des terres dégradées. Inspiration puisée après une formation avec Joël Salatin, pionnier de l'élevage régénératif aux Etats-Unis. Adaptation avec le modèle de Richard Perkins en Suède. Les poulets arrivent à l’âge de 3 semaines au nombre de 50 individus par poulailler de 4x3 mètres. Les poulets partent à l'abattage à 120 jours. Le poulailler est déplacé tous les 2 jours ce qui permet un impact mesuré sur l’herbe : « pâturage », piétinement et fientes mais pas dégradation. Des roues amovibles sont mises en place sur les poulaillers à l’aide d’un diable, il suffit ensuite de pousser le poulailler. Les poulets sont nourris au démarrage avec un mélange de granulés spécial volailles, et terminés (engraissement) avec un mélange de ferme : du méteil trempé dans du petit lait de chèvre (en partenariat avec l’éleveur voisin). Les poulaillers sont équipés d’abreuvoirs remplis avec des tuyaux reliés au réseau d’eau de la ferme. Les poulaillers passent derrière les vaches. Comme ils avancent bien plus lentement que le rythme des bovins, toutes les prairies pâturées par les vaches ne sont pas pâturées par les poulets (il faudrait augmenter le nombre de poulaillers). Le temps de travail est de 20 minutes par jour (aliment, eau et déplacement). Les poulaillers sont en vide sanitaire de novembre à février (hiver) et en juillet / août (été) pour pour favoriser le bien être animal.

Résultats

Les poulets sont protégés du vents, broutent de l’herbe, ont un aliment de qualité cultivé sur la ferme. La régénération de la prairie est très visible : il faudrait mesurer le taux de matière organique sur un parcours où les poulets passent VS là où ils ne passent pas. Les avantages : - Amortissement rapide - Simplicité de déplacement - Rapidité du travail - Les poulets sont protégés du vent et de la pluie lorsque le poulailler est bien orienté. - Difficile d’accès pour les renards Les inconvénients : - Le poids du premier poulailler : bien choisir le bois pour qu’il ne pourrisse pas ET ne soit pas trop lourd. - Devoirs se baisser pour attraper les poulets au moment de l’abattage. - Des poulets peuvent s’en aller lors du déplacement du poulailler surtout lorsqu’ils sont petits et si la prairie n’est pas totalement plate. - Devoir amener l’aliment sur place lorsque le poulailler est loin de la ferme.

Images