Accueil REX Agri Vaches laitières en vêlage groupé de printemps

Vaches laitières en vêlage groupé de printemps

icone localisation

Morbihan

Maîtrisée & intégrée en routine à l'exploitation

Agriculteur

Gweltaz Le Berrigaud
Epillet dans l'Herbe

Surface

155 ha dont 5 ha en culture et 150 ha en prairie permanente

Atelier

Élevage ruminant

Toutes les surfaces potentiellement adaptées à la mise en place de la pratique

Sols variés

Objectifs

Respecter l’éthique du vêlage naturel au printemps Rationnaliser le travail (un seul lot de vaches toute l’année) Diminuer les charges Avoir une astreinte très faible en hiver au moment du tarissement des vaches

Description

Depuis 2016 nous avons modèle tout herbe avec des vaches (jersiaise, frisonne et croisée jersiaise-frisonne) sous vêlages groupés de printemps en monotraite. Le principe du vêlage groupé est le suivant : les 160 vaches laitières de l’exploitation sont inséminées en même temps à partir du 10-15 mai (en respectant leurs chaleurs évidemment). Les 80 premières se font en insémination artificielle puis le reste du troupeau et les reprises avec l’un de nos 8 taureaux. Comme cela nous maîtrisons l'origine des renouvellements, nous améliorons la génétique et nous créons de la diversité génétique sur la ferme. Les vaches sont toutes taries au 15 décembre en même temps et nous clôturons la salle de traite pour l’hiver. Deux mois plus tard, à partir du 15 février et jusqu’au 30 avril environ, les 160 vaches vêlent puis le cycle reprend.

Résultats

Un tel fonctionnement entraîne un pic de lactation des laitières en avril-mai, période printanière où l’herbe pousse en quantité avec une bonne qualité. L’hiver, le troupeau est séparé et dispatché dans des prairies plus éloignées non attenantes au bâtiment laitier (voir REX sur les vaches laitières en tout herbe). On a suffisamment de prairies pour nourrir tout le troupeau (1ha/vache), faire des stocks sur pied pour l'été et vendre du foin. Les vaches sont complémentées en foin en balle-grazing et ces parcelles éloignées sont fauchées en été pour le foin où bien pâturées de nouveau par les génisses. Un cycle fixé sur ces dates-ci permet d’avoir un meilleur respect de l’animal. Les vaches ont accès à une herbe de qualité au printemps lors de leur pic de lactation, puis sont moins sollicitées lors de sa période de repos en hiver pour préparer au mieux les vêlages. Cela permet aussi de faire un vide sanitaire dans le bâtiment où se trouve la salle de traite et de le mettre hors d’eau. Ce système demande aussi une bonne gestion des veaux et entraîne une période d’astreinte plus importante au moment des vêlages.

Images